les R16 de Lolo

Bonjour,

Je m'appelle Laurent et je suis né en 1975, en pleine crise "rseizienne" sur les routes françaises.

Lors de ma sortie de la maternité mon premier "landau" fut une R16TL de 1972 (une des 3 R16 de mon père) donc comme vous pouvez le comprendre j'ai été traumatisé par cette voiture dès mon plus jeune âge et donc forcement j'ai attrapé cette maladie incurable qu'est ma passion pour la Renault 16.

Durant ma jeune enfance et jusqu'à mes 20 ans, mon père nous conduisait dans une R16 TX de 1980:

Euh c'est moi sur la photo...

Depuis 1995, le châssis (bras arrière) de cette très confortable voiture nous a lâché, complètement ronger par la rouille, cette voiture, qui a été acheté neuve par mon père, est dans un triste état puisque tout le châssis est rouillé également quelques autres éléments de carrosserie tel que portière,coffre, etc. Malgré cet état je ne peux pas m'en débarrasser et je ne veux pas qu'elle finisse sa vie comme "dons d'organes". Actuellement stockée, j'espère qu'un jour je trouverai enfin une solution pour pouvoir lui redonner vie car c'est la "voiture de Papa" et il en était fier, j'espère qu'un jour je pourrais  lui faire ce cadeau de la restaurer et qu'elle soit dans le même état qu'à la première sortie de la concession Renault en décembre 1980. Des que je vais la voir je redémarre son moteur qui est en parfait état ,elle n'a seulement que 156000 Km et je lui fais faire un tour.

Cette même année, Il a fallut me trouver une voiture(après les deux ans de permis je m'étais fait la main sur une pauvre Peugeot 305, mais celle ci à force de rugir n'avait pas du tout le même moteur que la R16 et donc il a lâché...)et je me suis souvenu que lorsque qu'on allait chez mon oncle, son voisin avait une R16 TL de 1979 garée dans sa cour et à chaque fois je me disais "nous on a la TX". Et en 1995, ce voisin voulait la vendre, donc avec beaucoup de précipitation, j'étais emballé avec mon père pour aller voir cette voiture de plus près et pour regarder sous les jupons de la demoiselle pour voir si celle-ci n'avait pas trop de dentelle( rouille), à l'époque j'avais estimé que son châssis était sain. La peinture était légèrement passée mais rien de bien méchant un petit coup de polish et beaucoup d'huile de coude devrait lui redonner son éclat, les chromes était quasiment neufs et le moteur peu de Km moins de 80000 Km, l'intérieur usé par le temps mais propre: donc avec un avis favorable mon père a acheté cette voiture. Quel Bonheur!!!!!

Après quelques petites réparations de peinture et de traitement de la rouille au niveau des bas de caisse, ma R16 était propre et d'origine.

"Je vous rappelle que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé"

Un soir d'hiver en allant faire des courses, une voiture en plastique n'a pas vu que les 2 lumières rouges c'était allumées à l'arrière de ma voiture et donc que je m'arrêtais pour laisser traverser une vieille dame sur un passage piéton. Le choc était inévitable et résultat des courses toute la jupe arrière de ma pauvre R16 était enfoncée.

Après le passage de l'expert celui ci commence à m'annoncer qu'elle est "économiquement irréparable", puis je lui ai parlé que l'on pouvait retirer des pièces (pare-choc, banane, attache...) sur le devis de réparation car je savais qu'au sein du club je pouvais les avoir.

Celui-ci a donc refait ces calculs et m'a annoncé que c'était bon donc j'ai emmené Julie ( ah oui, je ne vous avez pas dit ma R16 s'appelle Julie) dans un garage Renault (que je nommerait pas, car vu le travail qu'ils ont fait, ils n'ont pas besoin de publicité)et  ils ont commencé à l'ouvrir comme une boite de conserve (démontage de la jupe arrière) en attendant de recevoir la jupe neuve qui était en commande chez Renault. Au bout de quelques jours, ils m'ont appelé pour m'annoncer un petit problème: la pièce d'origine n'existe plus chez Renault donc ils voulaient  savoir dans quelle casse il devait amener Julie pour que je touche le remboursement de mon assurance. En appellant mon ami Jean-Paul et en lui racontant mes soucis, celui-ci m'annonce qu'il me donne une jupe arrière à venir découper sur une de ses épaves : un miracle !!! Merci Jean-Paul.

Et donc le matin du noël 96 , avec l'aide de Jean-Paul et de Tintin nous nous sommes réchauffés en découpant l'arrière d'une R16.

J'ai donc ramener cette pièce chez mon garagiste qui aussitôt l'a remonté sur Julie. Une semaine après je récupérais Julie avec un arrière a peu près propre.

Au début de l'année 1999, je me suis amusé à faire passer des fils pour installer des enceintes sur la plage arrière et je me suis aperçu qu'au niveau de la roue arrière gauche il y avait un trou dans la poutre!!!! OH NON!!!!PAS ENCORE!! Et ben si Julie avait aussi la même maladie que ces soeurs : la rouille. Plus je grattais ce point de corrosion et plus le trou s'agrandissait et plus je me disais que c'était la fin. Je me suis également aperçu d'autre point de rouille mais moins grave. Ma belle en fait était mal en point, même si ça peinture et ces chromes brillaient.

Heureusement, j'ai fait la connaissance d'un sorcier guérisseur de R16 qui a littéralement sauvé m'a Julie et en plus a refait tout le travail du garage Renault au niveau de la Jupe arrière car ils avaient bien ressoudé la jupe mais l'avait peinte mais sans faire de traitement antirouille digne d'une R16. Ce médecin en chef, expert en la matière, m'a même permis de retirer les baguettes de protection sur les cotés de la voiture et en plus il lui a refait sa peinture avec un brillant exceptionnel et au bout de quelques mois de travail je l'ai récupéré.

 

SUITE

Retour